AccueilPaix et transformation ConflitSanté

Sud Kivu: le viol massif est utilisé comme arme de guerre pour occuper nos terres. (Denis MUKWEGE aux députés provinciaux).

Spread the love

Le prix Nobel de la paix 2018, Denis MUKWEGE au perchoir de l’assemblée provinciale du Sud Kivu prêche une justice impartiale et indépendante pour la restauration de la paix dans la partie Est de la RDC,  dans ce tête à tête avec les députés provinciaux, Denis MUKWEGE a expliqué comment les violences sexuelles sont utilisés comme arme de guerre au Sud Kivu et dans l’Est de la RDC.

‘’5 à 7 femmes victimes  des violences sexuelles sont soignés chaque jours à panzi, parmi eux les nombres d’enfants mineurs s’ajoute, parmi elles, une fille de 12 ans été répertoriée, 20pourcent des filles qui accouchent sont des mineurs

 Je dois dire aux honorables  députés que malgré nos différentes lois, les auteurs de ces viols ne sont  pas poursuivis.  À l’est de la RDC le viol est méthodique, parfois collectif, (en moyenne trois hommes sur une femme) dans nos villages en public surtout dans les territoires. Et souvent ses viols se font suivre par des tortures. Vers Fizi les hommes sont aussi sodomiser par les rebelles FNL.’’

Pour arriver à mettre fin au viol massif et ses conséquences, le prix Nobel de la paix ne vois qu’une solution, la création d’un tribunal spécial pour le Congo, pour que les auteurs intellectuels et tous ceux qui sont impliqués dans les violences et autres actions de guerre commis en RDC entre 1996 et 2003 soit déférer devant la justice, car il est difficile de construire la paix sur de fausse commune.

« Privilégier la voie de la justice, nommer les criminels a tous les niveaux, demander une justice transitionnelle, établir des chambres spécialisés mixtes, et établir un tribunal pénal international pour le Congo en RDC. Car la vérité et la justice sont des préalables à une réconciliation véritable et à une paix durable en RDC et dans la région de grand lac africain.’’

A son niveau l’hôpital de panzi met en place une prise en charge multisectorielle pour permettre aux survivants des violences sexuelles de retrouver une place dans la société.

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer