Accueil

bukavu : Justin Mastaki facilite le transport en commun a bas prix avec des nouveaux bus

Spread the love

Deux gros bus de transport gratuit introduit dans  le transport en commun dans la ville de Bukavu par le député national Justin MASTAKI. La cérémonie de lancement est intervenue ce mercredi à Bukavu, a l’occasion les passagers de l’accès place de l’indépendance jusqu’à ciriri passant par camp tv ont été amenés gratuitement dans ce bus de la fondation justin MASTAKI.

Justin MASTAKI député national élu de la ville de Bukavu justifie  ce geste par les soucis de faciliter le transport de la population

‘’ comme promis, je viens de lancer le projet de mobilité de transport qui sera extrêmement avantageux  pour l’ensemble de la population de Bukavu, dans un premier temps le projet a été lancé dans le milieu  qui sont les plus confrontés au problème de transport, à savoir ciriri, camps tv et lwaka biri, ensuite nous irons a cahi, cimpunda ainsi que à bagira’’

Justin MASTAKI rassure que les trois premiers jours sont gratuites et après la population payera 50 pourcent du prix de transport en commun.

‘’ Dans un premier temps le transport est gratuit mais après les trois jours ils payeront la moitié, c’est-à-dire pour une course de 500fc il suffira de payer 300fc congolais parce que il y a l’entretien des  véhicules, les chauffeurs etc., et tout cela exigera que un peu d’argent puisse être mobilisé, c’est un projet qui vient répondre a un besoin réel, nous  voulons essayer d’apporter  une solution par rapport à ce problème, une solution qui est proportionnée à nos maigres moyens’’. Indique Justin MASTAKI.

Ce projet s’aligne derrière plusieurs autres réalisations de l’honorable JUSTIN MASTAKI pour répondre au besoin de la population de la ville de Bukavu. Un coup de pioche mérite d’être fait sur plusieurs tronçons routiers de la ville de Bukavu pour permettre la longue pérennisation de ces genres d’initiative.

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer