Politique

Sud Kivu : vers une guéguerre entre l’assemblée et l’exécutif provincial ?

Spread the love

Les réactions fusent de partout après la promulgation de l’arrête fixant à 25 dollars et le frais à payer comme participation à l’examen d’Etat et à 10 dollars au test national de fin d’études primaire dans la province du sud Kivu.

Le premier a monté aux créneaux c’est le député provincial George MUSONGELA dans un tweet l’élu de Bukavu écrit,

‘’un gouverneur de province est incompétent pour modifier un édit budgétaire en fixant les frais d’Exetat au sud Kivu à 25 dollars contre 15 dollars voté par l’organe délibérant, le gouverneur a prouvé qu’il ne respecte nullement l’assemblée provinciale. Elu pour défendre les parents, on va s’assumer’’ prévient l’élu de la ville de Bukavu

La réaction du gouvernement provincial n’a pas tardé à être public, le coordonnateur de la cellule de communication du gouvernorat écrit

‘’ Monsieur Musongela, député provincial du Sud-Kivu, au terme de la loi c’est le Gouverneur de Province qui est habilité à fixer les frais de participation à l’examen d’état et non vous. 25 dollars, c’était le même montant qui avait été fixé pour l’année dernière. Ce Gouverneur à qui vous avez promis le déluge n’a rien inventé et a tenu compte des réalités de sa Province en ramenant ces frais à 15 dollars américains.

Pourquoi c’est seulement au Sud-Kivu que l’arrêté du Gouverneur doit-il poser problème ? Des provinces voisines n’ont-ils pas fixé ces frais à 40$ sans que cela n’émeuve outre mesure un député pédant comme au Sud-Kivu. Son Excellence monsieur Théo Ngwabidje Kasi a du respect envers l’assemblée provinciale et les preuves sont légions car il n’a fait que reprendre les dispositions de l’édit qu’il a promulgué. Ce ne sont pas les sentiments de haine qu’éprouve un élu de Bukavu contre le Gouverneur qui le feront changer d’avis dans sa politique de gouverner autrement le Sud-Kivu.  Le changement positif ne plaît pas à tout le monde.’’ Ecrit Désiré Kyakwima,

Des réactions qui présagent un avenir incertain entre les deux grandes institutions dans la province du sud Kivu, déjà le gouverneur a été frappé par deux motions qui visait  son départ, le députes motionnaires semble ne pas avoir entaché leur soif.

 L’arrête fixant le frais de participation à l’examen d’état risque d’être une épine dans le pied du gouverneur de province au cours de session prochaine.  Cependant d’autres estime que certains députes user d’un excès des ailes et semble même négliger ou limiter le pouvoir d’un gouverneur de province,  l’avenir nous en dira un peu plus.

Christian MUKENGE                                                                                                                   

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer