ActualitéSocial

Bukavu : le site frontière Ruzizi 1er de nouveau au cœur d’un conflit parcellaire

Spread the love

Environs 24 familles des propriétaires des parcelles sur le site ex-vanny Bishweka à la frontière Ruzizi  1er dans la commune d’ibanda exigent au gouvernement NGWABIDJE de respecter l’arrêt de la cour d’appel reconnaissant que ces familles sont propriétaires des parcelles sur ce site.

 Ce mardi 17 aout 2021 la situation était tendue, a la base le ministère provincial  des infrastructures et affaires foncières a dépêché une équipe pour délimiter ce site qui appartiendrai a environ 24 familles possédant  des certificats d’enregistrement dument délivré par l’état congolais.

Les 24 Familles affirment avoir gagnés l’Etat congolais en justice à la première et  aux deuxièmes degrés, la cour d’appel a même rendu un jugement condamnant l’Etat congolais au payement d’une somme de plus de 500 milles dollars comme dommage et intérêt  après avoir démolie illégalement les maisons construite sur cet espace.

L’arrêt de la cour d’appel interdit également le trouble de jouissance sur ce site par l’Etat congolais. Ce qui a de nouveau mis la poudre au feu, c’est la descente sur terrain d’une équipe conduite par un  conseiller au ministère des infrastructures avec un ordre de mission qui autorise la délimitation de ce site occuper par les propriétaires au vue de l’arrêté de la cour d’appel.

‘’ Nous avons eu gain de cause au premier et au deuxième degré, aujourd’hui c’est la quatrième tentative de voir l’état venir nous ravir nos terres, pendant que nous attendons que l’Etat nous indemnise pour voir si nous allons construire nos terres, ils viennent encore nous ravir nos terres nous avons acquis nos terre légalement et nous avons nos documents pour le témoigner. Nous allons attendre ici et faire tout pour résister afin que l’Etat puisse respecter l’arrêté de la cour d’appel et nous indemniser’’ DIXIT Cécile NABAMI propriétaire d’une parcelle sur ce site.

A Une autre propriétaire d’ajouter.

‘’L’Etat doit nous indemniser, si il a besoin de construire sur ce site un marché, car nous avons le document délivrer par l’Etat lui-même, nous avons tenté d’avoir une audience a six reprise avec le gouverneur pour nous expliquer, l’Etat a été condamné par la cour d’appel, le gouverneur doit respecter l’arrêt de la cour d’appel’’ crie Ghislaine NSHOKANO NAMEGABE

Joint par kivuamani.info, le ministre provincial des infrastructures indique que cette descente effectué a été décidé au sein du conseil de ministres provinciaux, NDINGAYA NGEZI la fantaisie indique que ces familles ont été indemnisées par la banque mondiale, des allégations que continuer à réfuter les mêmes familles

Visiblement un dialogue entre ce deux partie s’avère important pour trouver gain de cause sur cette affaire ou l’exécutif semble piétiné les décisions de la cour d’appel, ou ne pas informer sur certaines de ces décisions.

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer