Accueil

Bukavu : les prestataires des médias à l’école du soutien psychosocial des personnes affectées par les catastrophes naturelles

Spread the love

Début ce lundi 23 août 2021 à Bukavu,  de la formation des prestataires des radios communautaires sur le soutien psychosocial des populations affectées par l’éruption volcanique et autres catastrophes naturelles.

L’objectif est d’initier les prestataires des médias communautaires aux stratégies  de soutien psychosocial  des populations affectées par l’éruption volcanique et autres catastrophes naturelles.

A l’issus de ces assises les participants devront être munis des nouvelles stratégies des productions des publi-reportage et émissions qui cadrent avec le soutiens psychosocial et accompagnement des populations affectées par différentes catastrophes naturelles.

Pour lier l’utile à l’agréable le professionnels des medias devront par la suite intégrer dans leur grille de programme  les aspects d’appui psychosocial des populations affectées par les catastrophes.

Le formateur du jour, Séraphin CERHUBALA, interpelle une fois de plus la conscience collective sur les conséquences de la destruction de l’environnement.

« Il faut comprendre que nous vivons des situations des érosions et ces érosions poussent ces personnes vivants à Bukavu à ne plus être considérées comme des femmes et hommes de ville car nous ne savons pas maitriser ces érosions. En construisant des maisons sans respects des normes urbanistiques nous tombons dans ce que nous appelons constructions anarchiques et à la fin nous connaissons des glissements. Retenons aussi qu’il n’y a plus assez d’arbres dans nos villages pour empêcher ces eaux des pluies de nous atteindre en ville ».

Notons que parmi d’autres résultats attendus, un programme de soutien psychologique des populations affectées par les catastrophes naturelles mis en place à travers les radios communautaires

Cette formation est également organisée à l’ intention des journalistes des différents medias du nord et du sud Kivu, deux provinces où les conséquences des catastrophes naturelles sont récurrentes et entrainent le plus souvent des situations déplorables sur la vie de la population.

cette formation est organisée par l’unesco dans le cadre du projet visant a répondre a la situation post-éruption volcanique qui a entrainé des déplacements massifs de la population est l’arrêt des services sociaux à Goma et à bukavu.

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer