ActualitéPaix et transformation Conflit

Bukavu : Les journalistes et bloggeurs prêt à lutter contre les discours de haine sur les réseaux sociaux

Spread the love

Les bloggeurs et journalistes du sud Kivu s’engagent à faire la promotion de la paix, à travers la lutte contre les discours de haine sur les réseaux sociaux.

C’est parmi les résolutions  prises  à la fin de l’atelier de formation  sur le rôle des journalistes et bloggeurs du nord et sud Kivu dans la lutte contre les discours de haine sur les réseaux sociaux  clôturé ce jeudi 30 septembre dans la ville de Bukavu.

Pendant trois jours une dizaine des bloggeurs et journalistes ont été outillés sur les caractéristiques  des discours haineux, et leurs fondements sur les réseaux sociaux, sur les conflits ainsi que sur le rôle  qu’ils doivent jouer dans la lutte contre la diffusion  ou la propagation des discours haineux

Au cours de cette formation le point focal de l’organisation  ‘’terre de paix’’ dans la province du sud Kivu Toyi MIREFU a insisté sur comment les journalistes et bloggeurs doivent faire pour empêcher  les discours de haine, à travers le code d’éthique et de l’autorégulation.

‘’ les  journalistes et bloggeurs doivent être habitués  à l’éducation de l’éthique des médias  pour contribuer à une société de paix en luttant contre les discours de haine tribalisés,  en commençant par la prise de conscience. Il doit aussi, sensibiliser aux droits politiques sociaux et culturels des individus et des groupes, ainsi que faire des reportages sensibles aux conflits et les campagnes de sensibilisation multisectorielles.’’ Insiste Toyi MIREFU

A l’issus de cet atelier les journalistes et blogueurs,  prennent l’engagement de combattre les discours des haines sous toute ses formes pour contribuer à  la résolution de conflits et ainsi promouvoir la paix

‘’Etant entendu que cette formation s’est articulée sur la lutte contre les discours de haine, je m’engage à attirer une attention on ne peut plus particulière sur toute publication que je mettrai à la portée du public afin de ne pas laisser passer tout discours ou vocable véhiculant la haine d’une part, et de l’autre part de n’aménager aucun effort pour  amener tous ceux qui me lisent  à s’abstenir de tout discours susceptible d’attiser la haine, en montrant que la parole peut tuer si elle est mal tirée    ‘’ écrit Madihano  Mugaruka Mady du media en ligne BKinfo.Net

Cette formation vient permettre la promotion de la paix à travers les réseaux sociaux dans un environnement ou les medias sociaux sont utilisés par certaines personnes pour véhiculer  les messages des haines.

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer