Accueil

Sud Kivu : 7 enfants et 14 Adultes enlevés par les Mai-Mai dans le secteur de Tanganyika

Spread the love

Les cas d’enlèvement toujours récurrents dans la province du sud Kivu, Au total 21 paysans parmi eux 7 enfants et 14 adultes ont été enlevés par des  inciviques armé  à LULIMBA dans le Groupement de Babungwe-nord, Secteur de Tanganika en territoire de Fizi la journée du lundi 11 octobre 2021.

La Société Civile forces vives du  Secteur de Tanganika qui nous livre l’information fait savoir que ces paysans faisaient leurs activités champêtres dans les vallées de ALESE, ALYOKA et sur la colline de Lulimba. Ils ont été surpris par les présumes maï-maï en provenance de Lajaga.

 La société civile alerte les autorités sur ce énième cas d’enlèvement et plaide pour la libération sans condition des toute ces personnes

‘’La Société Civile Secteur de Tanganika condamne avec le dernier souffle d’énergie cet acte inhumain et demande la libération immédiate et sans condition des toutes les personnes enlevées. Nous signalons également que l’enlèvement des enfants et des femmes est un crime contre l’humanité. Nous demandons l’implication des autorités locales pour éradiquer la présence des tous les groupes armés qui mettent jour et nuit la vie sociale de la population civile en péril dans le secteur de Tanganyika’’ indique SAMI BIN AMINU CORTICOLES président de la société civile forces vives du  secteur Tanganyika

Au dernière nouvelle  ces inciviques exigeraient  une rançon pour libérer toutes ces personnes. Parmi les 7 enfants enlevés l’on compte  5 petits garçons et 2 petites filles.

La semaine dernière deux autres personnes ont été enlevés au niveau de Swima par ces inciviques,  ils ont été relâché  après avoir payé une rançon  de plus de un million de franc congolais, et cinq gros sacs de poisson localement appelé  ‘’MIKEKE’’

La société civile du secteur de Tanganyika demande également aux autorités civiles -militaires de protéger la population et ces biens.

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer