Accueil

Sud Kivu : 154 Organisations de la société civile contre ceux qui protestent TOMMY TAMBWE au P DDRC-S

Spread the love

Environs 154 organisations  réunis au sein de la dynamique des organisations de la société civile et mouvement citoyens pour la paix découragent la main noire de certaines personnalités qui tentent  de protester les efforts du chef de l’Etat dans la recherche de la paix dans l’est de la république démocratique du Congo à travers le programme DDRC-S et son coordonnateur TOMMY TAMBWE.

Dans une déclaration  adressée  au chef de l’Etat rendue public ce lundi 18 octobre 2021 à Bukavu la dynamique des organisations de la société civile et de mouvement citoyens dénoncent  le mensonges contenus dans la mise au point du 28 septembre de quelques organisations de la société civile sud Kivu à la solde d’une main noire de certaines personnalités tendant à saper la décision du chef de l’Etat nommant TOMMY TAMBWE au poste de coordonnateur national du P-DDRC-S, à travers des déclarations malveillante qui sont de nature à humilier la RDC  et son président de la république devant l’opinion nationale et internationale.

Au regard de l’ampleur de l’insécurité marquée par les violences, les assassinats, des massacres des enlèvements et des incendies des villages, des tortures, et bien d’autres la dynamique des organisations de la société civile et mouvement citoyens pour la paix estime que la nomination de TOMMY TAMBWE  par le chef de l’Etat a la coordination du programme DDRC-S  va  Permettre une avancée dans la recherche de la paix.

‘’Nous sommes tous convaincus que les matières de sécurité et de souveraineté relèvent sans concurrence des attributs de l’Etat et ne peuvent faire objet d’aucune ingérence par les organisations tierces, et pour des questions de souveraineté et de sécurité nationale, les acteurs sociaux doivent respecter le chef de l’Etat ainsi que ses décisions, seul gage d’une citoyenneté responsable et d’une réputation de la république sur le plan national et international’’indique Augustin NTAYITUNDA 

La dynamique rappelle que ça fait plus de Trois décennies que les organisations s’ingères dans la recherche de la paix mais la situation s’est empiré jusqu’au chaos d’où l’acharnement contre la nouvelle orientation du chef de l’Etat qui vise la restauration de la sécurité et le retour de la paix.

‘’ ce n’est pas donc la nomination de TOMMY TAMBWE au poste de coordonnateur national de P-DDRC-S qui cause problème dans le chef de contestataires, mais au contraire ces derniers constitués en trois blocs unis avaient leurs trois candidats à ce poste, leur haine tribale est donc le bouclier de mobilisation des signatures au point d’avoir comme style de mensonge pour s’adresser à la personne du chef d l’Etat’’ lit-on dans cette déclaration.

La dynamique décourage  la main noire de certaines personnalités et opte pour un mécanisme de paix, vérité et réconciliation.

‘’Il est de notre devoir aussi de de décourager la main noire de certaines personnalités pour autant qu’ils s’inscrivent dans cette logique fratricide aux conséquences de renforcer la division de t la haine tribale dans la province du sud Kivu. La mise en œuvre d’un mécanisme de justice transitionnelle, de paix,  vérité et réconciliation pouvant aboutir à la cohésion nationale et un impératif  d’une conclusion et non d’une tendance exclusive adoptée par plusieurs citoyens devenus pyromane et sapeurs-pompiers à la fois’’ écrit-elle

En conclusion la dynamique des organisations de la société civile et mouvement citoyens pour la paix au sud Kivu réitère  une fois de plus son soutien et son accompagnement inconditionnel à tout initiative tendant à ramener la paix  et à restaurer la sécurité dans la partie EST de notre pays.

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer