Accueil

Bukavu : l’église sayuni/Kadutu ne doit rien à CISHUGI jean (pasteur)

Spread the love

Contrairement au communiquer diffuser dans plusieurs médias à Bukavu, l’église sayuni kadtu tient a apporté une démentie formelle dans le dossier achat parcelle de l’église de l’une de ces églises à savoir la 8eme cepac sayuni panzi et monsieur cishugi Lusiku jean. (vendeur de la dite parcelle)

 La 8è CEPAC SAYUNI/Kadutu dément formellement ces allégations selon lesquelles elle possèderait encore un montant quelconque sur la vente et payement de la parcelle sur laquelle se trouve son église Sayuni/Panzi.

Dans un point de presse, Le pasteur Mughalihya MUSENE assumant l’intérim du pasteur titulaire Willy BAHATI empêché, souligne que les allégations avancées par jean CISHUGI sont fausses et viserait à salir l’honneur et la réputation de la 8eme cepac SAYUNI.

Mughalihya MUSENE souligne que la 8è CEPAC/Sayuni est en ordre avec cette question car la totalité du montant convenu a été déposée, il précise que l’église possède un acte de vente avec une consignation à la comptabilité de la cour d’appel sous procès-verbal en appui.

Pour lui, cette parcelle que s’appropriait jadis le pasteur CHISHUGI LUSIKU Jean et dont le dossier séparait l’église Sayuni/Kadutu à celle cishugi jean  est déjà résolue et une procuration donnant accès à la récupération du montant près des autorités judiciaires était remis à cushugi Jean  qui n’a qu’à aller récupérer le reste du montant à la comptabilité de la  cour d’appel.

‘’ nous église de a 8eme cepac sayuni déclarons ne rien devoir a monsieur cishugi jean car à notre niveau tous ceux qui a été convaincu lui a été remis au vue de l’acte mettant fin aux conflits et revendication qui nous opposé, un acte signer Signer par CISHUGI en date du  02 AOUT 2021’’précise le pasteur responsable assumant l’intérim à l’église sayuni kadutu

Contacté à ces propos le représentant de l’église Bonde la baraka pour sa version de fait, nos efforts n’ont pas aboutis.

christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer