Accueil

Sud Kivu-Journée Mondiale des droits de l’enfant: Plusieurs enfants sont encore utilisés dans les carrés miniers (s’exclame Dorcas Karatwa 14 ans)

Spread the love

Célébration ce 20 novembre de la journée internationale de droits de l’enfant, au Sud Kivu plusieurs enfants sont encore utilisés dans l’exploitation minières dans différents carrés miniers.

L’organisation fondation solidarité des hommes dénombre plus de 10 milles enfants répertoriés dans environs 900 carrés miniers en province.Dorcas KAratwe enfant reporter de 14 ans tire à boulet rouge sur ceux qui exploitent l’enfant congolais.

* » les droits des enfants sont bafoués, par des adultes qui devaient par contre leur protégé »*

Elle peint un tableau sombre de l’état de lieu de l’enfant en Rdc sur plusieurs plan ou l’exploitation des enfants se fait a de fins économiques.

 » **Les enfants sont exploités aux fins économiques par les adultes alors que ces derniers devaient plutôt être à l’école. Ils se retrouvent dans des carrés miniers alors qu’étant mineurs ils ne doivent faire ces genres des travaux lourds. Ils se retrouvent aussi sous la houlette des adultes dans des travaux de coulage de béton dans différents chantiers de construction,  et autres travaux lourds infligés à l’enfant lui prenant sont temps précieux d’épanouissement intellectuel et aux risques des différents accidents ou une croissance perturbée* »_  regrette t-elle

Pour elle, les grèves à répétition des enseignants est un facteur qui ramène ces enfants dans les mines d’où l’appel au gouvernement d’améliorer le secteur de l’éducation.

« En ce temps lié à la gratuité de l’enseignement en Rdc promulguée par le chef de l’État, certaines écoles ont ouvert leurs portes bien d’autres en ont laissé fermé, occasionnant ainsi le retrait de plusieurs enfants écoliers  sous une forte influence négative pouvant gâcher leur avenir soit à une éducation diffuse et un recul. Une situation due aux grèves à répétition des enseignants revendiquant le respect de différents accords prises entre l’État congolais et ces professionnels de la craie ».

En marge de cette journée, cette enfant reporter de 14 ans lance un appel aux parents, aux autorités, aux enfants et à toute la communauté de conjuguer les efforts afin de sauver l’enfant congolais.

Signalons que chaque 20 novembre est célèbrée la journée mondiale des droits de l’enfant. pour commémoré la convention relative aux droits de l’enfant.

Cette année marque le 67ėme anniversaire de cette journée qui vise à promouvoir la solidarité internationale, la sensibilisation des enfants et la nécessité d’améliorer le bien-être des enfants à travers la planète. le thème est basé sur la protection de l’environnement.

*Gloire USHINDI*

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer