Accueil

SUD-KIVU : Le ministre provincial de l’agriculture pêche et élevages apaise le coeur des pêcheurs sur le lac Kivu

Spread the love

Le ministre de l’agriculture, pêche et élevage en province du Sud-Kivu reitère sa collaboration avec les pêcheurs.

C’est dans ce cadre qu’Il promet organiser, dans un bref délais, une conférence d’échange qui regroupera les pêcheurs, les marins et les autorités compétentes pour trouver une solution aux difficultés dont fait face les pêcheurs.

Il a dit au cours d’un entretien avec un reporter de Kivu amani.infos, ce mercredi 24 Novembre 2021.

Robert BYACHANDA CHIBIDOKE ministre provincial de l’agriculture pêche et élevage reconnais être au courant des différentes plaintes de la part des pêcheurs à l’encontre des militaires qui s’occupent de la sécurité sur la lac Kivu. »

Le gouverneur de province, son excellence Théo Ngwabidje KASI est lui même saisi du désordre orchestré par les services des sécurités sur le lac Kivu, car lorsqu’un un pêcheur est reconnu par les services habilité et paye ces taxes dans les trésors publics, il a droit de pêcher avec tranquillité , ce qui fait mal ce voir que nos marines font la loi en ravissant les filets et le monnaie. cette conférence va être organisée et je promets qu’on va trouver solution et recommandations pour mettre un terme à tout ça » rajoute-t-il.

Après avoir reçu une délégation des militaires et policiers lacustres dans son cabinet au tour de la question sur les différentes plaintes des associations des pêcheurs sur la lac Kivu, le numéro 1 du secteur de la pêche en province met en garde tout contrevenant. » dans nos échanges, ils ravissent les filets prohibés aux pêcheurs pourtant ce n’est pas à eux de le faire. Ils sont là juste pour sécuriser le lac Kivu ainsi que les pêcheurs et pas pour ravire des filets ou interdire la pêche » martele-il.

Par ailleurs, notre source appel les pêcheurs à se mettre en ordre avec les documents qui leur permettront de pêcher en toute quiétude.

Entre temps, il leur demande d’éviter de place leurs filets dans des maternités des poissons.

Signalons qu’à plusieurs reprises, les pêcheurs sur le lac Kivu ont dénoncé les tracasseries dont ils sont victimes de la part de militaires et policiers.

C’est entre et autre la Perception des taxes illégales et le fait de leur ravir les filets de pêche.

*ERIC MURHULA*

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer