Accueil

Sud-Kivu : l’Assemblée Provinciale dénonce l’acharnement contre certains députés au lendemain de la motion contre le gouvernement provincial

Spread the love

L’ Assemblée Provinciale du Sud-Kivu dénonce plusieurs faits graves contre certains députés provinciaux depuis la transmission de la motion de censure contre le gouvernement provincial du Sud-Kivu.

Dans un point de presse tenu la soirée de ce mardi 30/Novembre à Bukavu, le Président de l’organe délibérant du Sud-Kivu dénonce un acharnement contre plusieurs députés provinciaux notamment, l’attaque de la résidence du député provincial George MUSONGELA la nuit du 27/Novembre dernier avec plusieurs dégâts matériels.

« La résidence de l’honorable Musongela MUTAMBALA GEORGE a été attaqué par des personnes inconnues aux environs de 19heure30′ jeudi 27/Novembre de suite de sa signature à la dite motion de censure causant plusieurs dégâts matériel grave » dit Zacharie LWAMIRA.

Entouré des plusieurs autres députés provinciaux le président de l’Assemblée provinciale du Sud Kivu dénonce également la présence irrégulière de policiers sans une demande quelconque du bureau

« Le siège de l’Assemblée est assiégé par un nombre important des policiers à mon insu sans que je n’en ai formule la demande. Il est par ailleurs rapporté qu’un huissier de justice, serait introduit dans les anciennes de l’Assemblée provinciale pour prétendument exécuter une décision judiciaire RAO40 déjà rétractée par l’arrêt du conseil d’État parprétendumen144/145 du conseil d’État »

A lui d’ajouter

Que cette situation est en violenction de l’article 6 du règlement intérieur de l’Assemblée provinciale qui dispose qu’aucune autorité administrative, judiciaire, policière, politique, ne peut exercer se prérogatives dans l’enceinte de l’assemblé sans accord par écrit du président de l’Assemblée provinciale. » insisté Zacharie lwamira

Depuis la transmission de la motion de censure contre le gouvernement provincial, il s’observe une vive tension entre l’organe délibérant et le pouvoir exécutif du Sud Kivu.

Des sources sures annoncent déjà une mobilisation populaire pour d’un côté soutenir la motion et de l’autre côté dire non à cette motion de censure.

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer