Accueil

Goma: Ville morte ce lundi pour dire non à l’entrée de la police rwandaise

Spread the love

Le conseil urbain de la jeunesse de Goma ainsi que les mouvements citoyens projettent ce lundi 20 décembre 2021 une journée ville morte, objectif, dénoncer la criminalité grandissante dans la province du Nord-Kivu, et dire non a la présence de la police rwandaise dans la ville volcanique de goma

Ceux-ci indiquent que cette décision s’inscrit également dans le cadre de compatir avec toutes les familles victimes

« Nous n’allons pas continuer à nous faire tuer en silence », déclarent-ils.

Ceux-ci, critiques envers l’état de siège, une décision qui selon eux a même empiré la situation sécuritaire, exigent un face-à-face avec ses animateurs endéans une semaine pour une évaluation sans complaisance de l’état de siège.

Par ailleurs, ils s’opposent à l’entrée de la police rwandaise à Goma :

« Notre sécurité relève de notre souveraineté et ne peut jamais être sous-traitée »,
expliquent-ils dans leur déclaration.
La police rwandaise est à goma depuis plusieurs jours pour apporter sa contribution dans la lutte contre l’insécurité dans cette ville, une décision prise par Kinshasa qui est vivement contestée par les forces vives du Nord Kivu.

La rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer