ActualitéPaix et transformation Conflit

Sud Kivu : Rien sans les femmes exigent la participation des femmes dans la recherche d’une paix durable

Spread the love

Les mouvements rien sans les femmes invite les députés provinciaux  à ne pas investir un gouvernement qui ne respecte la représentativité de la femme, Pour la mise en œuvre de la résolution 1325 du conseil de sécurité de l’ONU dans la province du Sud Kivu.

C’est l’une des recommandations ressorties de la table ronde entre les députés provinciaux, le gouvernement, et les organisations des femmes, de la société civile sur les normes socioculturels rétrogrades qui empêchent l’émergence des femmes dans les postes décisionnels  organisé ce vendredi à Bukavu.

Dans ces échanges environs 60 participant  ont  réaffirmés  leur engagement de contribuer à accroître la participation des femmes dans la prise des décisions pour une paix durable et de voir les femmes  être nombreuses dans la recherche de la paix et la sécurité.

Un accent particulier a été mis sur les contenus de la résolution 1325 qui recommande la participation de la femmes dans les actions de maintien de la paix.

Occasion pour joly kamuntu d’exposer sur le contenu de la résolution 1325 et les objectifs  numéro 5 et numéro 16, elle insiste sur l’autonomisation de la femme et la protection des droits des femmes en commençant par changer des stratégies a la base c’est-à-dire  d’abord dans nos familles.

Rien sans les femmes recommande aux députés de s’assumer en exigent au gouvernement de respecter les droits de la femme.

«  on a le gouvernement provincial qui ne respecte pas la parité. Les députés devraient commencer par refuser d’investir un gouvernement qui ne respecte pas la parité, et exiger les respect de droits de la femme, dans les institutions. 22ans  après l’adoption de la cette résolution, je pense qu’il y a encore du travail ,Nous devons rentrée dans nos famille voir quel genre d’éducation nous donnons aux enfants pour espérer aussi avoir un changement dans les jours qui viennent » indique jolie KAMUNTU membres du mouvement RSF.

L’assemblée provinciale du Sud Kivu représenté par la questeur,  rassure son accompagnement pour la mise en œuvre de la résolution 1325 en endossant une proposition d’édit provincial  qui  garantit la participation de la femme dans la rechercher de la paix et la sécurité.

« En tant qu’élu nous nous engageons à faire des propositions d’édit qui auront à traiter des questions de la promotion du droit de la femme, comme nous parlons de la résolution 1325 nous pensons que la femme ne doit pas baisser les bras et continuer à faire les sensibilisations surtout au niveau de nos territoires pour que les femmes soient bénéficiaires et pilier du retour de la paix, la paix qui reste gage du développement » indique Blandine KALAFULA questeur de l’assemblée provinciale du Sud Kivu.

Cette table ronde s’inscrit dans le cadre du projet tufaulu pamoja et bénéficie du financement de l’ambassade de Suède à travers cafod  exécuté dans 11 points de  coordination du mouvement rien sans les femmes dans 9 provinces.

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer