ActualitéPolitique

Nord Kivu : Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres confirme la mort des 8 casques bleus

Spread the love

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres se dit profondément attristé, mardi 29 mars, de confirmer que, les huit casques bleus de la MONUSCO qui se trouvaient à bord d’un hélicoptère Puma qui s’est écrasé plus tôt dans la journée (Nord-Kivu), sont bel et bien morts.

Leurs corps ont été retrouvés lors d’une opération de recherche et de sauvetage lancée par la MONUSCO.  Selon la mission onusienne, ils ont été acheminés mardi soir à Goma où ils sont conservés dans la morgue de l’hôpital de Niveau 3 de la MONUSCO.

Il s’agit des corps de six membres d’équipage Pakistanais et de deux autres militaires dont l’un, originaire de la Russie et l’autre de la Serbie.

L’hélicoptère opéré par le contingent pakistanais, était en mission de reconnaissance dans la zone de Tshanzu, où des affrontements ont eu lieu ces derniers jours entre le M23 et les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Une enquête est en cours, annonce le patron de l’ONU.   

Le Secrétaire général exprime ses sincères condoléances aux familles endeuillées et aux gouvernements du Pakistan, de la Fédération de Russie et de la République de Serbie dont les troupes figurent parmi les victimes. 

António Guterres est profondément préoccupé par la « résurgence » des activités du M23 dans la zone tri-frontalière entre le Rwanda, la RDC et l’Ouganda, ainsi que par l’impact de la violence des groupes armés sur les populations civiles. 

il réitère l’engagement des Nations Unies à soutenir le gouvernement et le peuple congolais dans leurs efforts pour ramener la paix et la stabilité dans les provinces orientales du pays. 

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer