ActualitéPaix et transformation Conflit

Sud-Kivu : La dynamique des organisations de la société civile et mouvements citoyens pour la paix met en garde ceux qui veulent saboter les efforts de paix

Spread the love

La dynamique des organisations de la société civile et mouvements citoyens pour la paix dans la province du sud Kivu qualifie des mensongers et de l’intox les allégations avancées par un acteur véreux qualifiant d’échec le début du programme DDRCS.

Dans une mise au point devant la presse ce mercredi 04 mai 2022 La dynamique des organisations de la société civile et mouvements citoyens pour la paix estime que le masque de tireur de ficelle vient de tomber face au décollage unanime de ce grand programme.

La dynamique des organisations de la société civile et mouvements citoyens pour la paix lance une dernière mise en garde aux saboteurs de l’action de paix

‘’ Le niveau de la tolérance est assez déjà et personne ne pourra plus supporter les manœuvres des compatriotes de mauvaise foi tendant à faire échouer la chance de la paix, seulement par ce que ça n’a pas été eux qui ont été choisis pour piloter tel programme. L’intérêt commun doit dès lors primer sur l’intérêt égoïste et nous ne sommes condamnés qu’à regarder dans une position commune. Ceci constitue alors une dernière mise en garde aux saboteurs de l’action de paix dans notre pays !

Parmi les auteurs véreux de ceux intoxication la dynamique cite un certains JOËL NAMUNENE DE ADMR, ce dernier serait auteur d’un message que la dynamique qualifie de tribaliste

‘’ Preuve de la mauvaise fois foi de Mr Joël Namunene, la composition du cadre constitué n’a rien de tribalisme : inévitablement le président devait être le Gouverneur de province, l’exécutif doit revenir à la coordination du programme qui jusque-là est encore intérimaire, le rapporteur doit provenir de la société civile dans sa diversité et ce fut le cas en tenant compte du genre et de la représentativité de la jeunesse ! Ainsi, la dame choisie Joella Sambo n’est pas d’Idjwi comme le prétendent les intoxicateurs! Les 9 conseillers ont été choisis dans les autres composantes et cela n’avait posé aucun souci’’

Plusieurs projets sont déjà entrepris pour le retour de la paix dans la partie Est de la rdc, les résultats sont attendues dans un avenir proches.

 ‘’Le projet Muchango wetu kwa amani’’Par exemple, Ce projet a été initié par le consortium Interpeace pour 3 territoires : uvira ,fizi et mwenga-itombwe.

L’exécutant sur terrain est l’ong APC dirigé par Deo Buuma.  Parmi plusieurs résultats attendus de cet atelier, il y avait la constitution du cadre d’appui au programme DDRCS, ce qui avait été fait à la satisfaction de tous les participants ‘’ lit on

La dynamique Rappel que ce qui fait mal aux ennemis de la paix au Sud-Kivu est le fait de l’effectivité de la participation des autorités locales des entités décentralisées et déconcentrées (tous les 4 maires, les 8 administrateurs de territoires et tous les Bamis et les chefs de secteurs) ainsi que toutes les autres couches de la population sans oublier les officiers de sécurité.

La rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer