Accueil

Bukavu: la police présente Trois présumés criminels au Gouverneur

Spread the love

Trois présumés criminels, une armée AK 47, un chargeur contenant 29 cartouches et une grenade de type belge ont été présenté au gouverneur du Sud Kivu, Théo NGWABIDJE ce jeudi 16 juin 2022.

Ces presumes malfaiteurs sont poursuivis pour vol à main armée, la détention illégale d’armes de guerre, le meurtre et l’association des malfaiteurs.

« ces malfrats ne sont pas n’importe lesquels, car sont auteurs de plusieurs familles endeuillées au Sud-Kivu et particulièrement à Bukavu, ces derniers temps.

L’un parmi Ces criminels serait le chef de bande et tireur d’élite, était un ancien milicien du CNDP. Le deuxième est un criminel qui jadis opérait avec son beau frère qui est en prison centrale actuellement. Le dernier a été arrêté dans une maison en pleine planification d’une opération dans un dépôt chez Kibonge. Celui-ci est le planificateur des toutes les opérations de ce groupe dans la ville de Bukavu et ses périphéries » souligne le commissaire urbain Jeannot TCHOMBA.

L’officier de la police fait savoir que ces présumés bandits opèrent à pieds et en motos, toujours en tenue civile, visage cagoulé et habillé souvent en manteau noir avec arme à feu.

le Gouverneur de Province Théo NGWABIDJE KASI salut la bravoure de la police en promettant des sanctions conformément à la loi.

« d’ici quelques jours nous allons organiser le transfermement de ces présumés criminels et pensons que ce dernier feront partie du groupe, nous tenons aussi à féliciter la population pour sa collaboration avec les forces de police qui nous a permis d’avoir ces résultats. Nous sommes convaincus que grâce a l’implication de la population conformément à l’appel du président de la République, la paix et la sécurité seront une réalité » dit Théo NGWABIDJE.

Plusieurs présumés criminels sont présentés régulièrement par la police et envoyé à la justice pour répondre de leurs actes devant les instances judiciaires.

christian MUKENGE.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer