Accueil

Bukavu : l’asbl dignité humaine forme les acteurs sociaux sur la lutte contre les VSBG

Spread the love

.

Les relais communautaires de 7 zones de santé de Bukavu, les acteurs de la société civile, différentes confessions religieuses ainsi que les journalistes sont formés depuis deux jours sur les différentes formes des violences sexuelles basées sur le genre.

l’atelier de formation ouvert ce lundi à Bukavu vise à faire comprendre les aspects sociologiques des VSBG afin de trouver des solutions.Dans ces échanges il a été démontré que la femme fait face à plusieurs Difficultés répétitives qui deviennent sources des maux qui gangrènent la société.

 » Le relais communautaires vont être continuer à identifier et à répertorier les cas de VSBG et le référer au niveau des zones de santé pour voir qui peut être prise en charge. Puis qu’ il y a la santé mentale et la santé de la reproduction et la justice. La dignité humaine a voulue que la presse soit associée à ces assises pour que ce message soit relayé même au delà de 7 zones de santé et 14 aires de santé, Comme ce sont pas tout le relais communautaires qui sont formés.,nous avons dit que le confessions religieuses, le média et la société civile dans toute son ensemble ayez aussi ce breffing afin de combattre les aspect sociaux de violence Bassée sur le genre. Le guerre a retion que nous avons connu nous amène à avoir un comportement qui n’aide pas la société » Dit Élodie ntamuzinda.

elle invite toutes les forces sociales de se réunir ensemble pour intervenir en synergie afin de relever nos communautés.

« C’est le moment d’agir, faisons le aujourd’hui demain sera tard. Les violences égendre d’autres violences et les conséquences sont physique, mental ou psychique. L’exemple des femmes battues ne font que accumulé les problèmes. Beaucoup deviennent traumatisés et d’autres perdent la vie, notre rôle aujourd’hui et de les identifiés et les déférées dans les instances habilité. Nous sommes la pour lutter contre ce fléau ensemble main dans la main pour construire une bonne nation. Les autorités doivent comprendre qu’elles proviennent de nos communautés, si nous n’avons pas de bon citoyens les autorités seront aussi en difficulté. » »

cette formation réunit les responsables des médias, les relais communautaires, et les organisations de la société civile afin d’être sensibiliser sur la lutte contre le violence basées sur les genres.

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer