Actualité

Grands-Lacs :Les populations appelées à bannir les discours de haine(La Benevolencija)

Spread the love

                                        Par Christian Mukenge 

Les populations des zones frontalières entre la RDC, le Rwanda et le Burundi sont invitées à dire «Dire non aux discours de haine»,un message lancé lors d’une session d’échange transfrontalier visant à engager les populations des zones frontalières dans la redynamisation et le renforcement des capacités du forum afin qu’il soit capable de détecter,contrecarrer et décourager la croissance accrue de la propagation de paroles et discours haineux ainsi que les messages d’incitation aux violences inter groupes identitaires et nationalités dans les pays de la région de Grands-lacs.C’est dans le cadre du projet «Médias pour le dialogue «M4D2» .

A l’issus de cette formation les participants se sont engagés à contribuer à l’amélioration de la stabilité et de la coopération régionale afin de promouvoir la cohésion sociale,la création de relation de confiance et la cohabitation pacifique au sein des communautés transfrontalières et migrants.

Cela est dû à une nouvelle ressurgeance de la propagation des messages des haines sur les médias sociaux qui risque d’envenimer les cycles des violences

« Étant que jeunes journalistes actifs sur les réseaux sociaux,l’idée est d’analyser et contrecarrer les discours de haine qui circulent sur les réseaux sociaux.Car il y a beaucoup d’innocents qui sont victimes de violences tout simplement parce qu’ils sont d’une ou de l’autre identité ce qui est incroyable dans notre contexte parceque nous appartenons à une même région.Il y a des Congolais au Rwanda et de Rwandais au Congo»

Et de poursuivre : «On a demandé aux blogueurs et journalistes de travailler en toute conscience, de respecter l’éthique et la déontologie et de contrecarrer dans leur travail qu’ils font le discours de haine.Que le législateur congolais puisse réglementer ce secteur,devenue une sorte de poubelles où tout le monde vient avec des faknews qui attisent le feu et créent plus les conflits plus des violences dans nos communautés »indique Baudouin Kaba,chargé de programme à La Benevolencija.

Les journalistes et les jeunes qui ont participé à ces échanges s’engagent à ne pas véhiculer les discours de haine dans le réseaux sociaux .

«Après ces échanges,nous nous engageons à accentuer la sensibilisation aux jeunes afin d’abandonner les discours de haine, que les jeunes ne puissent pas tomber dans la piège des politiciens qui véhiculent les messages de haine.Mais plutôt parler de l’agriculture,de l’économie pour le développement et non le discours des haines» dit Ledoux Nkunzimwami jeune congolais

Ces assises se sont déroulés dans tous les pays de la région de grands-Lacs notamment le Rwanda Burundi et la RDC, dans l’objectif de redynamiser et renforcer la capacité du forum afin de contrecarrer er décourager la croissance de la propagation à travers les réseaux sociaux des discours de haine dans la région des Grands-lacs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer