Accueil

Sud Kivu: Congo handicap réfléchit sur l’accessibilité des personnes en situation de handicap au processus électoral

Spread the love

Au moins trente personnes membres des organisations des personnes en situation handicap, autorités publiques, partis politiques, Ceni et médias, sont renforcés sur la participation politique et l’accessibilité des personnes en situation d’handicap au processus électoral.

l’atelier des formations de deux jours s’est ouvert ce jeudi par l’organisation Congo handicap dans la ville de Bukavu.

A l’issu de ces assises une feuille de route qui retrace les barrières de la personne en situation d’handicap sera élaborée, signée, et vulgarisée par les parties prenantes.

 » l’objectif de cet atelier est élaboré une feuille de route qui identifie les différentes barrières qui empêchent les personnes en situation d’handicap d’accéder à l’information électorale et au bureau de vote dans les villes de Bukavu, Goma et Kinshasa. parmi les résultats attendus c’est la mise en place de noyau des organisations des personnes vivant avec handicap pour le suivi des différentes recommandations  » dit Francine ATOSHA coordinatrice de Congo handicap dans son mots d’ouverture.

illustration coordinatrice Congo handicap Francine ATOSHA a sa droite Théophile shukuru KYALONDAWA exposant sur la thématique du jour. ph Éric Cokola

En province du Sud Kivu environ 240 milles personnes handicapées ne sont en général pas conscientes de leurs droits de vote et sont confrontées à des violations des droits de l’homme ainsi qu’à des préjugés et des superstitions répandus.

lors des élections récentes l’organe électoral a noté un faible taux de participation pour cette catégorie des personnes ayant des besoins spéciaux suite à l’inaccessibilité des certains sites d’enregistrement, bureau de vote, partis politiques et de structure faîtières de la société civile.
Dans cette atelier des actions concrètes seront élaborées par catégorie pour booster la participation de la personne en situation d’handicap (non voyant, malentendants, les personnes à mobilité réduite et autres vulnérables) au processus électoral.

Christian MUKENGE KYATOKEKWA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer