Accueil

Sud Kivu: Plus de 3 000 candidats concernés par l’examen national de fin d’études professionnelles

Spread the love

Lancement des épreuves hors session de l’examen national de fin d’études professionnelles sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo est intervenu ce lundi 25 juillet courant. Au Sud Kivu 3 417 candidats dont 1.812 filles participent à ces épreuves. C’est le vice-gouverneur de la province qui a donné le coup d’envoi de ces épreuves ce lundi 25 juillet à Bukavu Les candidats qui prennent part à cette épreuve sont issus de filières techniques notamment la maçonnerie, la coupe et couture, la cordonnerie, la menuiserie ainsi que l’informatique.Ces candidats sont repartis dans 35 centres, dont 4 dans la ville dz bukavu.

L’inspecteur principal provincial des enseignements techniques Fernand Hembi Bitangela rassure que ces épreuves vont du 25 juillet au 01 août. Il demande aux élèves de demeurer concentrés pendant ces épreuves.

De sa part le vice-gouverneur du Sud-Kivu Marc malago kashekere,qui a donné le go de ces épreuves dans la province a souhaité la réussite pour les participants. Il les a invité à fournir plus d’efforts pour porter haut l’etandar de la province.

« Cher candidats vous avez acquis de connaissances professionnelles et de métier dans vos différents structure de formation qui vont être validée a l’issu de vos différents prestation dans ces épreuves pour que vous soyez certifiés. Notre province qui a besoin d’une main d’oeuvre qualifiée attend de vos prestations une large réussite afin de lever plus haut l’étendard de la province du Sud Kivu. Vous avez donc le devoir de travailler avec détermination afin d’offrir à la province les meilleurs résultats » a exhorté Marc MALAGO.

Il sied de signaler que ces épreuves seront sanctionnées par un brevet national.

Juste après le lancement une visite dans le centre de la ville de Bukavu a été organisée par la ministre provinciale de l’EPST, Geneviève MIZUMBI. Constat fait, les épreuves se déroulent normalement dans ces centres.

Disons que cette épreuve est a sa deuxième ténue au Sud-Kivu depuis qu’elle a été instituée en République Démocratique du Congo.

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer