Accueil

Sud Kivu : massacre de kasika 24 ans après les familles de victimes exigent justice et réparation

Spread the love

24 ans après le massacre  de Kasika dans la chefferie de Lwindi  en territoire de Mwenga  au Sud Kivu, la communauté locale continue à exiger ‘’justice et réparation’’ Pour les familles des victimes. C’est à l’issus des cérémonies commémoratives  organisées  sur le lieu de crime ce 24 Août.

L’événement  malheureux avait  eu lieu le 24 août 1998, le bilan évoqué  fait état de  plus de 800 personnes mortes principalement des femmes et des enfants, certains encore bébés. Ces femmes auraient d’abord subies le viol, des tortures avant d’être tuées ou mutilées pour certaines aux  villages de Kilungutwe et Kasika à 108 km de la ville de Bukavu, depuis lors, des voix se lèvent pour réclamer justice pour les victimes

‘’Aujourd’hui les bourreaux encore vivants circulent librement et ne sont pas inquiété, le premier évènement comme rescapé de ce massacre,  ici j’avais perdu une tante et un petit frère, j’avais échappé par la grâce de de Dieu, je comprends que ces évènements  macabres ne devaient pas se répéter dans une contré en RDC. J’insiste que la justice soit faite, que les bourreaux qui sont encore vivant puissent subir la rigueur de la loi, j’exige aussi la  réparation pour toutes ces évènement’’ Dit un rescapé.

Parmi les victimes, il y a le grand chef coutumier, le Mwami MUBEZA et son épouse, un prêtre catholique et d’autres religieuses

A cela s’ajoute le cas de plusieurs femmes enterrées vivantes à Mwenga Centre par les mêmes personnes à l’époque membres du Rassemblement congolais pour la démocratie RCD soutenus par le Rwanda.

Les tueries de Kasika seraient les représailles de la mort d’une vingtaine d’officiers de l’armée Rwandaise, dans une embuscade leur tendue par le groupe d’auto défense locale des Mai-Mai congolais sur la route Bukavu – Mwenga

Christian MUKENGE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer